fbpx
Téléphone Gambetta : 01.40.31.26.73 Téléphone Raincy : 01.43.02.06.43 Centre Le Raincy : 68 av. de la Résistance. Centre médical et dentaire Gambetta : 66 Rue Stendhal, 75020 PARIS Prendre RDV
Horaires: Lun - Vend : 9:00 h - 19:30 h
Dents de sagesse : les choses à savoir

L’extraction des dents de sagesse est une opération chirurgicale courante, mais elle suscite généralement beaucoup d’inquiétude chez les patients, a confirmé notre patient, connu freelancer. Avec cet article, Dentymed vous informe pour que vous puissiez sereinement appréhender l’intervention, ou simplement mieux comprendre ce dont il est question.

La dent de sagesse

La dentition d’un humain adulte comporte 28 dents. Sur chaque mâchoire, on trouve quatre incisives (placées au centre), deux canines (encadrant les incisives), puis quatre prémolaires suivies de quatre molaires.

À cet attirail peuvent s’ajouter jusqu’à un total de quatre dents de sagesse, aussi appelées troisièmes molaires en raison de leur positionnement et de leur anatomie (forme de la couronne, nombre de racines). À la différence des autres dents définitives, qui se mettent en place vers 10-12 ans, les dents de sagesse ne poussent que vers 18 ans, d’où leur nom.

Elles sont aujourd’hui de moins en moins fréquentes en raison de changements dans le mode d’alimentation de l’homme.

Gérer ses dents de sagesse

Si la dent de sagesse est extraite, c’est en réaction à un trouble qu’elle provoque. Cela peut être effectué en urgence dentaire Paris mais il est préférable de surveiller la situation avant que cela ne devienne trop grave. Un bon réflexe est de faire une radio dans un cabinet dentaire : cela permettra de savoir combien de dents de sagesse sont présentes, ainsi que leur orientation et leur positionnement. La dent de sagesse peut avoir un mauvais axe de poussée (horizontal, ou vers la racine de la deuxième molaire), et en cas d’éruption, peut provoquer des dégâts.

Prenez régulièrement rendez-vous chez votre dentiste (tous les six mois environ), tout particulièrement en cas d’apparition de symptômes.

Les pathologies liées aux dents de sagesse

Les douleurs liées aux dents de sagesse sont assez fréquentes, et localisées près de la dent concernée, bien qu’elles puissent également irradier jusqu’aux oreilles ou au fond de la bouche. Ce phénomène est associé à une poussée dentaire, et peut être épisodique. Cela n’implique pas forcément que la dent de sagesse va poursuivre son éruption, mais c’est un signe d’activité qui doit être surveillé.

Les dents de sagesse peuvent aussi être liées à des infections : soit aux gencives, soit à l’échelle de la dent elle-même. Les dents de sagesse, même encore incluses dans la gencive, sont susceptibles d’être infectées, et sont un terreau favorable aux carries lorsqu’elles sont semi-incluses en raison de la difficulté qu’elles représentent à brosser.

Les infections se manifestent par des douleurs, des gonflements, une sensation de chaleur localisée. Dans les cas plus graves, il peut également y avoir du pus, de la fièvre, et le gonflement des ganglions lymphatiques. Ces infections sont à traiter sérieusement, car elles peuvent dégénérer en atteintes systémiques (septicémies…) : ces dernières sont potentiellement mortelles.

En cas de poussée incontrôlée, la racine de la deuxième molaire peut subir des dégâts, ce qui nuit à la durabilité de la dent.

L’opération des dents de sagesse

Pour prévenir ces problèmes, l’ablation des dents de sagesse est la seule solution. L’opération se fait sous anesthésie locale, et dans la plupart des cas deux dents à la fois. Elle est généralement suivie d’une semaine de traitement antibiotique pour bloquer toute infection. Il est conseillé d’éviter les aliments trop chauds pour préserver la zone sensible, et d’endiguer le gonflement avec une poche de froid. Les complications sont rares.

Il est à noter que l’opération à titre préventif n’est pas conseillée par la majorité des dentistes, car une large partie des dents de sagesse ne présentent pas de symptômes notables et ne tentent pas de faire éruption. On a longtemps accusé les dents de sagesse d’être à l’origine de déplacements des dents dans la mâchoire, mais aucune étude n’a pu appuyer cette causalité avec certitude, et l’on attribue plus volontiers ces mouvements à de la croissance résiduelle.

Vous savez à présent mieux comment faire face aux dents de sagesse, et, le cas échéant, à une opération. Pour de plus amples conseils sur votre hygiène bucco-dentaire, n’hésitez pas à consulter les autres articles de notre blog !